10 MARS – Action HALTE AUX EXCLUSIONS ! POUR DE VRAIS EMPLOIS !

Ce 10 mars, l’intersyndicale appelle à une manifestation en front commun contre la dégressivité accrue des allocations de chômage, la limitation dans le temps des allocations d’insertion, les contrôles de l’ONEM renforcés et étendus aux jeunes en stage d’insertion. Gauches Communes soutient cet appel et veut participer à la mobilisation pour cette manifestation. Refusons l’austérité qui fait payer la crise aux travailleurs et aux allocataires sociaux, construisons un rapport de force contre la chasse aux chômeurs.

En Belgique, comme à travers toute l’Europe, les conséquences de la crise se traduisent notamment par la destruction de milliers d’emplois et l’aggravation du chômage structurel. A Bruxelles, il existe 1 offre d’emploi pour 48 demandeurs d’emploi. Les solutions proposées par les partis traditionnels et le gouvernement Di Rupo1: accentuer le harcèlement des chômeurs et renforcer les sanctions.

L’initiative du front commun syndical ce 10 mars est importante comme une étape pour construire un plan d’action combattif contre ces mesures. Après les élections de mai 2014, le nouveau gouvernement devra s’attacher à répondre aux demandes du FMI : avancer plus profondément dans les assainissements et l’austérité.

Ils ont donc planifié l’exclusion de pas moins de 55000 chômeurs en janvier 2015. Ce qui nous attend après les élections est une vague d’attaques généralisées.

Avec Gauches Communes nous voulons participer à la lutte contre la chasse aux chômeurs. Avec cette manifestation construisons les foyers de lutte qui devront déboucher sur une lutte unifiée des forces de gauche contre l’austérité.

Luttons pour une réduction du temps de travail à 32 heures sans perte de salaire et avec embauches compensatoires afin de créer des milliers d’emplois de qualité. L’argent existe dans la société pour un tel plan, refusons de payer les dettes, nationalisons l’entièreté du secteur financier pour dégager les moyens pour une politique qui répond aux besoins des jeunes et des travailleurs avec ou sans emplois.

 

Rendez-vous le 10 mars dès 12h, devant le bureau bruxellois de l’ONEm: 4, place Marcel Broodthaers, 1060 St-Gilles (en face de la gare du Midi).

468 ad